Seiki, dans les traces du Shiatsu

« Seiki soho » signifie littéralement Accompagnement de l’énergie vitale universelle.

Cette approche a été développée dans les années 1980 par le maître Akinobu Kishi alors qu’il était arrivé au bout de sa pratique en Shiatsu.

Kishi & Kyoko

Maître Akinobu Kishi (1949-2012) et son épouse Kyoko

Un traitement en Seiki se reçoit – comme un shiatsu –, et consiste à partager l’énergie avec un partenaire sur un futon. Le toucher est facultatif, l’objectif de la séance étant de laisser le corps s’ouvrir de lui-même. L’espace du dedans s’épanouit naturellement, on respire. Le corps et l’esprit se relâchent et intègrent ce qui se présente dans l’instant en résonance avec le partenaire.

Le Seiki est aussi un chemin qui apprend à se retrouver et à écouter.

Il m’a été transmis par Catherine Dompas et Kyoko Kishi, et d’autres pratiquants lors de stages et rencontres internationales, comme celle que je coorganise à Papendal NL en novembre 2018.

La pratique ramène aux bases intuitives des arts énergétiques, une expérience personnelle et différemment vécue par chaque personne : par le mouvement spontané du corps ou Katsugen, d’anciennes émotions, traumatismes ou tensions sont relâchés, et le flux d’énergie peut à nouveau circuler librement dans l’ensemble du corps.

Une option très appréciée des personnes craignant la manipulation physique du shiatsu, tout en douceur et en ouverture. Et adorée de ceux qui aiment écouter les oiseaux.

LA SÉANCE DÉCOUVERTE JUSQU’AU 27 SEPTEMBRE 2018 : 1 heure / 50€

Pour réserver en ligne : Prenez renez-vous avec Julie Clément

J’espère vous voir venir découvrir la magie du Seiki très bientôt

Julie

ps :