Kau Faito’o – Soins traditionnels des sage-femmes de Tonga

Reblogué depuis le fantastique blog Wild Born Project (plus d’informations en bas de page )

Kau Faito’o – Soins traditionnels des sages-femmes de Tonga

MÉMOIRES DE L’UTERUS : ~ On dit que les bébés Tongiens se rappelle de la voix de leur sage-femme depuis qu’ils l’ont entendue alors qu’ils étaient dans le ventre de leur mère. À Tonga, la sage-femme, appelée Mauli, fait intégralement partie de la grossesse et de la naissance, alors qu’elle garde vivantes les pratiques traditionnelles sacrées qui se sont souvent passées de génération en génération dans la famille. Lorsque j’étais à Tonga j’ai rencontré une grand-mère, Kolo, qui vient de 5 générations de sage-femmes. J’ai appris que le bébé ne se souvient pas non seulement de la voix de la sage-femme mais aussi de son toucher. Le massage de la sage-femme est si sacré qu’elle n’en accepte pas d’argent, car elle le considère comme un cadeau de Dieu. Ce traitement ancestral de l’utérus s’appelle Hikikete, Hiki signifiant lever, et Kete utérus / estomac. Chaque sage-femme offrira le massage de l’utérus afin d’aligner le bébé dans la bonne position pour la naissance, en utilisant un remède traditionnel à base d’huile de coco, de feuilles de cannelle et de fleurs de mohoki.

Beaucoup de femmes tongiennes enceintes se retrouvent aujourd’hui au carrefour entre la médecine occidentale et les pratiques traditionnelles des sage-femmes de Tonga. De plus en plus il y a une intégration des deux approches, avec des sage-femmes évoluant aisément entre les deux. Kolo, à maintenant 72 ans, a eu elle-même 22 enfants, et a été la sage-femme de 13 de ses petits-enfants. Elle me dit avec humilité que les femmes d’ici préfèrent être traitées par elle plutôt que d’aller à l’hôpital, car son massage est doux et serein et sa seule intention est de nourrir. Kolo est la gardienne d’un savoir traditionnel profond qui vous donne envie de s’asseoir à ses pieds et d’apprendre d’elle des jours entiers.

Kolo prie avec gratitude pour ses pouvoirs de guérison, et la capacité de venir en aide aux femmes qui viennent à elle. Avec émotion, elle explique : « Chacun devrait utiliser ce que dieu lui a offert, car votre savoir aidera le monde. Ne perdez pas de temps, faîtes ce que vous savez, cela soignera les gens, soignez le monde, et faîtes-le de tout votre coeur. Je suis très pauvre, j’ai peu de choses, que ces mains qui soignent, qui soignent les femmes. »

Cliquez ici pour voir la vidéo du massage de Kolo

Cliquez ici pour voir la publication originale. Texte original d’Allegra Ally. – Traduction française par Julie Clément

Les Tongas sont un état de Polynésie dans le Pacifique. Sa capitale Nuku’alofa signifie en tongien la patrie de l’amour.

Reblogué depuis Wild Born ProjectWild Born Project, qu’on pourrait traduire par Projet Né Sauvage, est un « projet intime et ethnographique qui explore et documente la connaissance traditionnelle et écologique des femmes indigènes de par le monde, à travers les différentes phases de la maternité : depuis la grossesse, la naissance et les semaines suivant la naissance (postpartum), des rituels initiatiques pour jeunes filles, ainsi que comment ces femmes vivent les changements culturels et climatiques. L’objectif de Wild Born est de contribuer à la revitalisation de le savoir indigène dans le jour présent, avec pour but de s’assurer que la connaissance des femmes de ces communautés continuera à être mis en valeur et pourra être transmis des grands-mères, aux mères, aux filles, aux générations à venir. À travers des films, des photographies, de l’engagement dans les médias, Wild Born contribue à la revitalisation culturelle, et à éveiller les conscience sur les problèmes impératifs auxquels ces mères et communautés indigènes  font face partout aujourd’hui. »