« La Terre est une marmite », par Paul et Lydia Bourguignon

Retrouvez Lydia et Claude Bourguignon en cliquant ici pour le replay de l’émission « On ne parle pas la bouche pleine » d’Alain Kruger sur France Culture.

De la terre vivante au bon goût des choses, les microbiologistes des sols Lydia et Claude Bourguignon mettent les pieds dans le plat, ils manifestent pour une agriculture vivante !

Le modèle de la révolution verte basé sur une approche simpliste du sol et sur une conception industrielle du vivant a rendu l’agriculture polluante, destructrice de l’environnement, productrice de malbouffe et incapable d’assurer la sécurité alimentaire du pays et la survie  de ses agriculteurs. Les citoyens avisés  demandent à l’agriculture d’évoluer en devenant durable, en produisant des aliments de qualité. Les paysans demandent simplement à pouvoir vivre dignement de leur métier. Les politiques ont abandonné depuis trop longtemps l’agriculture à l’agro-industrie, qui produit de la nourriture de qualité médiocre et à bas prix.

L’agriculture durable a deux atouts fondamentaux que l’humanité, hypnotisée qu’elle est par les technologies, a totalement oubliés : premièrement, nous pouvons nous passer de biens industriels, mais pas de nourriture. Deuxièmement, l’agriculture est la seule source durable de richesse des nations.

Si l’industrie transforme la matière, l’agriculture cultive la vie.

Réécoutez maintenant l’émission de France Culture et le travail des Bourguignon pour une terre vivante.

Le mouvement de restauration des sols

Nous perdons nos terres fertiles à grande échelle : l’érosion des sols est un problème majeur qui trouve sa source dans l’agriculture conventionnelle et des mythes tels que la nécessité de labourer et le recours systématique aux engrais.

Lorsque nous prenons le temps d’observer la terre telle qu’elle est, sa gestation en forêt et son fonctionnement naturel, on mesure l’importance de toute cette vie qui y grouille et qui est en train de disparaître sur nos sites jadis fertiles.

Des hommes qu’on appelle parfois soigneurs de terre, des médecins des sols, ont arpenté le monde afin de comprendre comment fonctionne un sol, et aujourd’hui aident à mettre en place une dynamique de guérison lorsqu’on fait appel à eux. Au-delà du travail sur le terrain, c’est de beaucoup de bienveillance et de patience dont ils ont besoin pour faire évoluer les mentalités des agriculteurs qui ont appris malgré eux à maltraiter la terre.

À quand la fin des concours de labour ? Découvrez les pionniers de l’agriculture pérenne et régénératrice !