Retrouvailles d’une mère et de son fils

Corée du Sud, 1950 : Mère et fils s’enlacent après que le fils se soit évadé d’un camp de travail et enfuit de Corée du Nord.

historicaltimes:

Mother and son embrace each other after the son has escaped from the North Korean labor camp and returned to the South, 1950, .

via reddit

Publicités

Une courte histoire de l’infanticide

« Avant le développement des méthodes de contrôle des naissances, entre 10% et 50% des bébés nés en Europe étaient abandonnés ou laissés à mourir. » (Source)

did-you-kno:

Prior to the development of birth control, between 10% and 50% of babies born in Europe were essentially abandoned and left to die. Source

Tu seras un homme, gamin.

unmug:

“Ne mange pas trop vite”
“Fais attention en traversant”
“Ne parle pas aux inconnus”
“Ne commence jamais la cigarette”
“Mets des capotes”
“Ne bois pas dans un verre qui n’est pas le tien”
“Ne conduis pas bourré”

À chaque âge, on rajoute un conseil, une mise en garde, un ordre, une recommandation.
On la répète plusieurs fois. Petits, parce qu’ils n’écoutent rien, ces anarchistes. Plus grands, parce qu’il faut d’abord répéter la recommandation seule, face au miroir de la salle de bains, en tentant différentes approches :
“Alors, tu as maintenant 14 ans, je voulais te parler de sexe.” Non, trop direct.
“Alors, tu connais mon pote Bruno, qui est séropositif ?” NON PUTAIN.
“J’ignore si l’ipséité d’un coït t’est déjà apparue intrinsèquement mais…” OH BORDEL.

Des heures de torture mentale pour finir par un “Tiens, voilà des capotes. Ne te sens pas obligé d’avoir des relations parce que tu as des capotes, mais si tu as des relations, mets des capotes.
ET NE FAIS PAS DES BALLONS AVEC, IMBÉCILE”

Et puis il y a d’autres recommandations, celles qu’il ne faut pas dire, qu’on ne trouve pas dans les magazines Psychologie ou Parents, celles qui outrent les copines, celles qu’on ne peut même pas répéter face à un miroir, de peur de ne plus trouver le courage de les faire.

“Tu es un garçon. Comme Spiderman, tu as un grand pouvoir et donc une grande responsabilité : tu risques, un jour, d’être physiquement plus fort qu’une femme. Voire que plusieurs femmes, voire que plein de femmes.
Cette force physique en plus, tu peux l’oublier et, un jour de colère, de déception, ou un jour où tu seras ivre peut-être, tu peux t’en servir.
Pour frapper.
Ou pour obtenir quelque chose de force. Un baiser ou un câlin qu’on te refuse. Alors que toi tu en avais très envie maintenant.
Tu as la responsabilité de ta force.
Ne frappe jamais une femme.
Entends et arrête-toi immédiatement si une femme te dit non.”

On dit aux jeunes filles de ne pas traîner tard le soir dans tel ou tel quartier, on leur refourgue mille et une astuces pour se protéger.
Mais on ne dit pas aux jeunes garçons de ne pas abuser de leur force.

Comme si, en le leur disant, on traitait tous les hommes de pervers.
Mais on leur dit bien de ne pas voler, les traite-t-on pour autant tous de voleurs ? On leur dit aussi de ne pas se battre, insinue-t-on par là qu’ils sont tous des incontrôlables qui cassent le crâne du moindre interlocuteur qui n’est pas d’accord avec eux ?
Pourquoi il ne faudrait pas leur dire de ne pas frapper une femme, de ne pas violer une femme ?

Parce que nos propres enfants pourront se faire écraser s’ils ne regardent pas à droite et à gauche, peut-être ; ils pourront avoir un accident de voiture bourrés, ça arrive ; ils pourront voler une fringue, ces idiots, on sera inquiets, tristes, en colère, mais on comprendra, ça fait partie de la vie.

Mais nos enfants ne cogneront pas leur femme, ça non.
Ils ne violeront pas, ça non.
Ce sont d’autres gens qui font ça, ce sont des adultes tordus, sortis de nulle part, des marginaux, des pas comme nous.

Au risque de décevoir : chaque homme qui tue une femme de ses coups, chaque homme qui viole, a un jour été un enfant. Et il a eu des parents.
“Oui, mais des parents défaillants alors ! s’insurge-t-on. Pas des parents comme moi ! Moi, je suis équilibré(e), j’ai joué avec lui au moins une heure par jour, et je lui ai fait du gratin de chou-fleur maison.”

J’en ai vu des mères “normales” sur le banc du tribunal, qui regardaient leur fils dans le box de l’accusé. Durant les longues heures du procès, elles fixent tantôt leur enfant, tantôt leurs pieds. Je les ai vues passer en revue chaque journée de leur éducation, pour trouver l’endroit où elles avaient pu échouer. Elles se torturent à chercher, à vouloir comprendre, elles disent “Mais pourtant il est normal”.

Nos enfants peuvent battre une femme.

Nos enfants peuvent violer une femme.

Parlons à nos fils.
Un mot, ce n’est pas grand-chose, mais parfois, ça change beaucoup de vies.

Des coeurs humains embaumés datant du XVIè siècle exhumés en France

« L’année dernière, des chercheurs de l’Inrap – Institut National de Recherches Archéologiques Préventives – a mis à jour 5 urnes en forme de coeur dans les caveaux de la haute société du Couvent des Jacobins à Rennes, en France. Les tombes datent du XVIè siècle ou du début du XVIIè siècle. Chaque urne contient littéralement un coeur humain embaumé.

Une équipe de radiologue a étudié les coeurs : un seul était sain, un impropre à l’étude car en mauvaise état de conservation, et 3 présentaient des signes de maladies cardiaques, tels que des plaques sur les artères coronaires, une affection souvent considérée comme moderne. »(Malformalady)

Crédits photo : Fatima Zohra Mokrane et Hervé Paitier

malformalady:

Last year archaeologists from France’s National Institute for
Preventive Archaeological Research discovered five heart-shaped lead
urns in upper-class burial vaults in the basement of the Convent of the
Jacobins in Rennes, France. The graves dated back to the late 16th or
early 17th century. It turned out those heart shapes were meant to be interpreted quite literally: Each urn contained an embalmed human heart. A team of radiologists performed archaeological heart exams on the five.
While one heart was healthy and another was too poorly preserved to
study, the remaining three revealed what we tend to think of as a very
modern affliction: heart disease. Specifically, they found plaque on the
coronary arteries.

Photo credit: (top)Fatima Zohra Mokrane and (bottom)Hervé Paitier

La main de ma fille restera dans la mienne

« La seule manière que j’aurai jamais de tenir sa douce main… Comme certains d’entre vous le savent peut-être, ma fille est morte-née il y a un an et demi. Ceci est ma façon de lui rendre hommage, un tatouage de sa main avec de l’encre mélangée avec ses précieuses cendres. » (Kelly Durette / Malformalady)

malformalady:

The only way I can ever hold your sweet hand…
As most of you know
from a previous post, my daughter was stillborn a year and half ago,
this is my memorial to her, mixed with her precious ashes. A hand-poked palm tattoo.

Photo credit: Kelly Durette/malformalady

« Je t’aime maman »

« Le moment touchant où un bébé koala se blottit contre sa mère alors qu’elle est opérée d’urgence après avoir été emboutis par une voiture dans la banlieue ouest de Brisbane dans le Queensland en Australie. Alors que Phantom, âgé de 6 mois, s’en est sorti dans une égratignure, sa mère Lizzy a eu le poumon écrasé. » (Malformalady)

Malformalady :

The
touching moment a baby koala nestles up to his mother during her
life-saving surgery after she was hit by a car has warmed hearts at
Australia Zoo. The baby joey and his mother were hit by a car in Brisbane’s west in Queensland on Sunday. While
six-month-old Phantom escaped without injury, his mother Lizzy suffered
a collapsed lung and underwent emergency surgery to have it drained.

Customiser un casque correcteur pour crânes plats

« L’artiste Paula Strawn customize des casques corrigeant les brachycéphalies des bébés. L’idée est venue d’un service rendu à un ami dont le pédiatre a conseillé de lui donner des cartes de visite à placer dans son bureau. Aujourd’hui elle en a peint plus de 2000.

did-you-kno:

image
image

Source

 

Fauja Singh, le plus vieux marathonien du monde

« Fauja Singh a commencé à courir à l’âge de 89 ans pour soigner la dépression qui a suivi la mort de son fils devant lui. Il a couru la marathon de Hong Kong en 1 heure, 32 minutes et 28 secondes juste avant de fêter son 102è anniversaire, faisant de lui le marathonien le plus âgé du monde. » (Source)

did-you-kno:

Fauja Singh started running when he was 89 to cure his depression after his son was killed in front of him. Just before turning 102, he ran the Hong Kong Marathon in 1:32:28 as the world’s oldest marathon runner. Source

Fêtons nos grands-parents

Le National Grandparents Day est célébré tous les ans aux Etats-Unis depuis 1978. Voilà pourquoi :

Certains sont toujours amoureux

image

Certains s’amusent

image

puneetk

Certains ont peur au restaurant japonais

image

Certains ne savent pas comment fonctionne Skype

image

Certains ont des pansements sur le visage

image

babycakess

Certains sont drôles

image

Certains sont plus que mignons

image

Certains sont tout simplement extras

image

JOYEUSE FÊTE DES GRANDS-PARENTS !

Photo credit: imgur