Malaria business, un documentaire de Bernard Crutzen

En racontant l’histoire controversée de la plante Artemisia, utilisée depuis des millénaires en Chine et efficace pour prévenir et soigner le paludisme, le film Malaria Business ouvre un nouveau champ des possibles dans la lutte contre cette maladie redoutable qui continue de tuer enfants et adultes.

Le film documentaire est sorti à l’automne 2017 et il est nécessaire de le diffuser encore et encore. Entretien avec le réalisateur Bernard Crutzen :

À voir en streaming ou téléchargement sur france.tv ici 

Des maisons de l’Artemisia ont été créées pour prouver l’efficacité médicale des Artemisia annua et afra, former les acteurs de terrain et organiser un réseau de cultures et de distribution labellisé.

Vous pouvez faire un don à l’association et l’aider à accomplir sa mission

Comment cultiver l’Artemisia annua dans votre jardin ?

julieshiatsu.com

Se relier à la terre

De l’importance de marcher pieds nus

On sait aujourd’hui que se connecter directement à la terre, pieds et peau nus contre sol naturel, a un effet anti-inflammatoire puissant : la réduction des douleurs dans le corps est quasi instantanée.

Alors marchons pieds nus sur sol naturel (cela signifie que le macadam n’aura pas le même effet) aussi souvent que nous le pouvons, et prêtons attention à la qualité de nos chaussures et de nos semelles !

Un article complémentaire ici

La vieille guérisseuse

La vieille guérisseuse de l’âme disait :

On n’a pas mal au dos, ce qui fait mal c’est le poids.
On n’a pas mal aux yeux, ce qui fait mal c’est l’injustice.
On n’a pas mal à la tête, ce qui fait mal ce sont les pensées.
On n’a pas mal à la gorge, ce qui fait mal c’est ce qu’on n’exprime pas ou exprime avec rage.
On n’a pas mal à l’estomac, ce qui fait mal c’est ce que l’âme ne digère pas.
On n’a pas mal au foie, ce qui fait mal c’est la colère.
On n’a pas mal au coeur, ce qui fait mal c’est l’amour.

Et c’est bien lui,
L’amour,
Qui contient le plus puissant médicament.

via Oyuunaa Joy sur Fb

« La Terre est une marmite », par Paul et Lydia Bourguignon

Retrouvez Lydia et Claude Bourguignon en cliquant ici pour le replay de l’émission « On ne parle pas la bouche pleine » d’Alain Kruger sur France Culture.

De la terre vivante au bon goût des choses, les microbiologistes des sols Lydia et Claude Bourguignon mettent les pieds dans le plat, ils manifestent pour une agriculture vivante !

Le modèle de la révolution verte basé sur une approche simpliste du sol et sur une conception industrielle du vivant a rendu l’agriculture polluante, destructrice de l’environnement, productrice de malbouffe et incapable d’assurer la sécurité alimentaire du pays et la survie  de ses agriculteurs. Les citoyens avisés  demandent à l’agriculture d’évoluer en devenant durable, en produisant des aliments de qualité. Les paysans demandent simplement à pouvoir vivre dignement de leur métier. Les politiques ont abandonné depuis trop longtemps l’agriculture à l’agro-industrie, qui produit de la nourriture de qualité médiocre et à bas prix.

L’agriculture durable a deux atouts fondamentaux que l’humanité, hypnotisée qu’elle est par les technologies, a totalement oubliés : premièrement, nous pouvons nous passer de biens industriels, mais pas de nourriture. Deuxièmement, l’agriculture est la seule source durable de richesse des nations.

Si l’industrie transforme la matière, l’agriculture cultive la vie.

Réécoutez maintenant l’émission de France Culture et le travail des Bourguignon pour une terre vivante.

« Faut-il arrêter de manger les animaux ? », une enquête de Benoît Bringer sur France 5

Retrouvez via ce lien le documentaire de Benoît Bringer diffusé sur France 5 dans Le Monde en Face début mars 2018.

« Pour nourrir une population toujours plus nombreuse, le monde s’est lancé dans une course à la productivité frénétique qui engendre une cruauté souvent ignorée à l’encontre des animaux, mais aussi des problèmes sanitaires et environnementaux majeurs. Partout sur la planète, l’élevage industriel fait des ravages. Si la prise de conscience est là, existe-t-il des alternatives ? Benoît Bringer, journaliste d’investigation, part à la rencontre de celles et ceux qui inventent d’autres modes de production, plus respectueux de la nature et des animaux. Il met bout à bout les initiatives concrètes qui fonctionnent déjà et pourraient figurer le mode de consommation de demain. »

Un documentaire à voir, qui aborde la question très actuelle du choix du mode de vie alimentaire, -omnivore, végétarien, vegan, flexivore, piscivore, locavore, paléo, etc -, avec largesse : éthique, bien-être des animaux et des hommes, écologie, économie, abattage… Le débat du pour ou contre la viande dans l’alimentation humaine reste ouvert, alors que les enjeux sont clarifiés et des possibles sont mis en lumière.

Comme le résume la journaliste Marina Carrère d’Encausse, « Nous nous intéressons ici au paradoxe de la viande : 98% des Français estiment qu’il est important de préserver le bien-être des animaux d’élevage, 88% estiment que ce bien-être devrait être protégé, et pourtant devant les étals de viande et de poisson du supermarché, on achète souvent sans se poser de questions. Nous aimons les animaux, mais en même temps nous aimons la viande. »

Bon visionnage