Apprécier son anatomie

Actuellement, un nombre accru de femmes a recours à la labiaplastie pour des raisons esthétiques, motivées par l’image d’un sexe idéal véhiculé notamment par l’industrie pornographique.

De nombreuses associations anglo-saxonnes telles que le Large Labia Project appellent les femmes à s’aimer telles qu’elles sont, et à apprécier toutes les variantes de l’anatomie féminine, au-delà des modes, des âges, et des histoires.

Publicités

L’hymen ne se déchire pas, il s’étire 

largelabiaproject:

« Je serais curieuse de savoir si mon hymen est toujours intact ou pas, je ne suis pas sure. »

« Intact » est en fait une diversion, car il implique que l’hymen rompt rompt, ou se déchire. Ce n’est pas le cas. En fait, ils s’étirent, comme un élastique. L’idée de rompre un hymen est un mythe. 

Plus de détails et d’informations via le lien ci-dessous (en Anglais) : Vaginal Corona – Myths Surrounding Virginity

I am curious to whether my hymen is intact or not because I am not sure. 


“Intact” is actually a red herring, because that implies that hymens break. They don’t. They actually stretch. The idea of breaking a hymen, popping the cherry etc is all a myth. You can read more about that here – 

Vaginal Corona – Myths Surrounding Virginity

Emma

Le problème avec l’homme fulgurant

L’homme fulgurant qui aime l’urgence parce qu’elle le pousse à l’acte en lui évitant de penser devient un forçat du présent dont le rapport au temps organise un style de vie : “Nous avons les moyens de jouir sans entrave. Amis épicuriens, groupons-nous pour lutter contre les rabat-joie qui veulent nous en empêcher.” Une telle solidarité procure le bonheur de la vertu indignée : “Nous ne faisons pas de mal. Nous voulons simplement jouir de la vie.” Mais, comme ce réflexe ne donne pas au temps la durée qui permet la naissance du sens, ces groupes centrés sur la jouissance se désolidarisent très tôt et ne transmettent rien à leurs amis ni à leurs enfants. Alors que les quatre cent ans nécessaires pour bâtir une cathédrale nous rendent heureux même quand elle n’est pas là. Le sens donne un bonheur durable et transmissible alors que le plaisir solitaire dure le temps d’un éclair. Mais, quand le plaisir s’accouple avec le sens, la vie vaut la peine de casser des cailloux.

Boris Cyrulnik, Parler d’amour au bord du gouffre, éditions Odile Jacob, 2004

Amour et faiblesse

Do you love me enough that I may be weak with you? Everyone loves strength, but do you love me for my weakness? That is the real test.

« Est-ce que tu m’aimes assez pour me permettre d’être faible avec toi ? Tout le monde aime la force, mais m’ai-mes-tu pour ma faiblesse ? Ceci est le vrai test. »
Alain de BottonEssays in Love (via durianquotes)